Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C’est ce à quoi m’a fait penser cette mosaïque toute fraîchement née de Dominique Annarelli (Domusivum) : http://domusivum.canalblog.com/archives/2008/08/08/10176686.html

J'ai du coup relu la suite de ces deux vers...
Alors voici : une page de poésie… pour quand vous serez revenu de chez Domusivum !

 

 

Green 

PaulVerlaine



Voici des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches,
et puis voici mon cœur qui ne bat que pour vous,
ne le déchirez pas avec vos deux mains blanches,
et qu’à vos yeux si beaux, l’humble présent soit doux.

Voici des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches,
la gare Montparnasse,ô, vous souvenez-vous,
votre cœur était pur, votre robe était blanche,
votre amour était clair, votre corps était doux.

Voici des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches,
et voici l’escalier des premiers rendez-vous,
et mon baiser soudain sur votre peau si blanche,
vous si calme déjà, et moi déjà si fou.

Voici des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches
et puis voici ce train qui me fait comme un trou
et puis voici sa main entre vos deux mains blanches
et voici son baiser qui hante votre cou.

Voici des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches
et puis voici ce train qui s’éloigne sans nous,
je vous crie : « au secours », mais ma voix est si blanche
et vous me laissez seul au milieu du mois d’août.

Voici des fleurs, des fruits, des feuilles et des branches
et puis voici la pluie qui coule dans mon cou,
ô, ne l’essuyez pas avec vos deux mains blanches
et laissez-moi souffrir mon chemin jusqu’au bout,
jusqu’au bout, jusqu’au bout.

 

Tag(s) : #Bla bla des mosaiques des minoutes

Partager cet article

Repost 0